Notice: Elementor\Post_CSS_File est obsolète depuis la version 2.1.0 ! Utilisez Elementor\Core\Files\CSS\Post à la place. in /home/benoital/www/wp-includes/functions.php on line 4483
Logo HD_transparent

Happy Dev – Collectif d’indépendants du numérique

Qu’est-ce qu’Happy Dev ?

Happy Dev est un collectif d’indépendants du numérique, construits sur la volonté des deux cofondateurs de travailler ensemble et d’agréger d’autres indépendants autour d’un projet commun d’émancipation et d'”empowerement”. Connaissant l’un des deux confondateurs (Sylvain Le Bon) depuis quelques années avant la création d’Happy Dev, c’est tout naturellement qu’il m’en a parlé et que je me suis rapproché d’eux fin 2015 lors de mon passage du statut de salarié à l’indépendance. Le moins que l’on puisse dire, c’est que le pari a été gagnant !

Le collectif regroupe à l’heure actuelle 300 indépendants de tous horizons (encore très français tout de même). Des développeurs beaucoup, car les confondateurs le sont. Des designers/graphistes/expert UX/UI car les premiers cités ont vite besoin d’eux. Des spécialistes du marketing, de la communication, du brand ou personal content. Un pôle SEO efficace et ne manquant pas de références. Bref, toutes les compétences nécessaires pour monter de A à Z votre projet quel que soit son envergure.

Oui, mais est-ce fait pour moi ?

Pour toi ? Si tu es indépendant, tu retrouveras la cohésion, le soutien et la camaraderie propre à n’importe quelle entreprise ! Tu y trouveras la possibilité de monter ou de participer à des équipes projets de plusieurs personnes. La possibilité de monter en compétences sur des technologies et des techniques qui te sont encore inconnues grâce à un accompagnement senior/junior qui se met en place ! Tu y trouveras également des compères prêt à te suivre dans n’importe quelle activité un peu barrée que tu voudrais faire découvrir (séjours escalade, surf, foot à 5, airsoft, brassage de bières…). Tu y trouveras surtout la volonté de changer de modèle de collaboration, pour ne plus dépendre d’une subordination qui n’a pas de sens dans nos métiers. Car, avouons-le, le numérique fait tomber bien des barrières et le projet Happy Dev, bien qu’il soit apolitique par essence (pas associé/affilié à un parti quel qu’il soit), est éminemment politique dans le sens le plus pur qui soit.

Car rejoindre et participer à Happy Dev, c’est participer à l’animation et à la vie d’un groupe humain, de la “polis” (cité) au sens étymologique. C’est rejoindre une communauté d’intérêt et de sens, qui pose les conditions aux nouvelles formes de collaboration permettant de rebalancer nos vies professionnelle et personnelle.

C’est se garantir de l’emploi et des projets tout en conservant notre petite aire de liberté.

C’est se permettre de devenir associé d’une des cellules locales (le collectif tend à devenir un collectif de collectifs avec l’installation de cellules locales dans les principales villes de France) tout en se gardant la possibilité de partir plusieurs mois à l’étranger en off dès qu’on le souhaite.

C’est, en fait, un modèle alternatif à la culture des “nouveaux bienheureux”, basés sur l’externalisation et la gestion des taux de change tel que promue par Tim Ferris dans son ouvrage de “La semaine de 4 heures” (ouvrage sur lequel je reviendrais dans un prochain article)

Et toi, dans tout ça ?

Personnellement, depuis presque 3 ans que j’ai rejoins cette aventure et bientôt 2 ans que je suis officiellement associé (en charge de la relation client et de la supervision de projets) de la cellule parisienne, j’y ai découvert une capacité certaine à vendre mes compétences et celles de mes collègues. J’y ai gagné la possibilité de leader des équipes projets de 2 à 7 personnes et de travailler avec des entreprises que je n’aurais pas pu approcher seul. J’y ai aussi acquis la certitude qu’un de mes points forts résidait en mon implication au sein des projets que je porte, implication qui se ressent, donne confiance et surtout donne envie aux clients comme à mes collègues et retravailler avec moi.

Et ça, la force du réseau, ça n’a pas de prix.

Bref, si tu penses qu’une aventure collective comme celle d’Happy Dev peux te convenir, contacte-moi je me ferais un plaisir d’en discuter !

Et si tu veux en savoir vraiment plus, voilà notre document de vision, dans lequel on explicite nos ambitions !

Partage ce post

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on email

2ème section: Maillat-Mâcon

Un démarrage dans le dur Après une nuit un peu trop courte à mon goût, je ré-enfourche mon vélo pour repartir vers Mâcon ! Quelques

18 Août – La Tuile

La préparation d’une première fois Suite au premier triathlon terminé, pas glorieusement, mais terminé tout de même et à un Genève-Montargis à vélo plus ambitieux

Laisser un commentaire

dix-huit − treize =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.